Verrues ? Non merci

Un traitement local ou la cryothérapie peuvent être utilisés pour le traitement des verrues. La combinaison de ces deux traitements est aussi efficace.

Découvrez les traitements les plus courants

Acide Salicylique et Acide Lactique

Les résultats des études cliniques démontrent l'efficacité de Duofilm dans le traitement des verrues plantaires et des verrues vulgaires de la main. Une méta-analyse de quatre études, incluant 707 participants, n’a pas montré de différence statistiquement significative dans le taux de guérison (RR 1.23, 95% CI 0.88 à 1.71) entre une solution contenant une combinaison d’acide salicylique et d’acide lactique comparée à la cryothérapie.(1)

 

(1) Source : Kwok 2012 Etude Kwok CS et al. Topical treatment of cutaneous warts (Review). Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD001781., https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22972052/

Enfants et adolescents

Les verrues cutanées sont fréquentes : en France, elle concerne un individu sur 4 (26%), et en particulier les enfants de 5 à 15 ans. On considère que 50 à 70% d'entre eux développeront des verrues vulgaires et 20 à 30% des verrues plantaires.

 

Source: Société française de dermatologie. Les verrues. Site internet : Dermato-info.

Cryothérapie

La cryothérapie est également une solution pour traiter les verrues douloureuses. Certaines études scientifiques ont démontré que pour une meilleure effcacité du traitement, Duofilm peut être utilisé en complémentà la cryothérapie. Globalement, pour les verrues plantaires et vulgaires de la main, la cryothérapie combinée à une solution d'acide salicylique et d'acide lactique s'est révélée plus efficace que la solution d’acide salicylique et d’acide lactique uniquement.(1)

  • La cryothérapie ou "l'élimination par le froid" consiste à appliquer localement de l'azote liquide sur la verrue. De par sa température très froide, l'azote liquide gèle la verrue et la décolle de son socle. Lors d'un traitement en cabinet médical, le médecin utilise une sorte de coton-tige qu'il trempe dans l'azote et maintient sur la verrue pendant quelques secondes. Il peut aussi avoir recours à un spray qui lui permet de pulvériser directement de l'azote sur la verrue.

 

(1) Source: Kwok 2012 Etude Kwok CS et al. Topical treatment of cutaneous warts (Review). Cochrane Database of Systematic Reviews 2012, Issue 9. Art. No.: CD001781., https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/22972052/

Contagion des verrues

Les verrues sont dues à une contamination de la peau par un virus de la famille des papillomavirus. Rappelons que le papillomavirus est un virus présent à la surface de la peau de plus de 50% des individus. Les verrues sont bénignes et surviennent après plusieurs mois d’incubation.

Les verrues sont contagieuses de plusieurs façons :

  • Soit par auto-contamination, la personne porteuse contamine elle-même une autre partie de son corps par l’intermédiaire de la main ;
  • Soit par contact direct avec une personne ayant des verrues. Cependant, le risque de contamination d’homme à homme est faible. Ainsi, on ne risque pas « d’attraper » des verrues en serrant la main d’une personne ayant des verrues. Il est inutile d’isoler la vaisselle ou le linge d’une personne ayant des verrues ;
  • Soit par contact indirect avec une surface contaminée lorsque la peau est abîmée. La seule prévention est d’éviter le contact avec le virus. En effet, la contamination a souvent lieu dans une salle de sport, une douche collective ou une piscine. Les verrues plantaires surviennent plus facilement après une baignade dans une eau chauffée, qui ramollit la couche de corne des pieds. Les surfaces rugueuses autour des bassins et sur les tremplins des piscines favorisent les lésions de la peau et l’infection par le virus.